Anne-Marie
Alonzo

Notice biographique


Dramaturge, romancière et poète, Anne-Marie Alonzo a vécu au Québec à partir de 1963. Elle était diplômée d'un baccalauréat (1976) et d'une maîtrise (1978) en études françaises de l'Université de Montréal, où elle a également terminé un doctorat sur Colette en 1986. Elle a signé plusieurs textes radiophoniques et a collaboré à La Nouvelle Barre du jour, La Gazette des femmes, Spirale, Possibles, Dérives, Lèvres urbaines, de même qu'à des revues européennes dont Des femmes en mouvement, [VWA] (Voies) et Fruits. Tour à tour responsable des relations publiques, conférencière sur des questions littéraires ou concernant la personne handicapée et animatrice de débats publics, elle a également été directrice de collection aux Éditions Nouvelle Optique, membre du comité de lecture aux Éditions de la Pleine Lune et cofondatrice de la compagnie théâtrale Autographe. Codirectrice et cofondatrice des Éditions Trois et de la revue du même nom en 1985, elle en a été l'unique propriétaire et directrice générale. Elle a également été membre de la rédaction d'Estuaire jusqu'en 1987.


Anne-Marie Alonzo a reçu le Prix Émile-Nelligan en 1985 pour Bleus de mine et, en 1992, le Grand Prix d'Excellence Artistique de Laval pour Galia qu'elle nommait amour. La prestigieuse revue universitaire Voix et Images lui a consacré son numéro d'hiver 94. Elle a été reçue membre de l'Ordre du Canada en novembre 1996, elle a mérité la médaille de bronze de la société Arts-Sciences-Lettres de Paris en avril 1997 et elle a obtenu la médaille civique de la Ville de Laval, également, en 1997. Anne-Marie Alonzo fut membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.