Livres à paraître

  • Disséqué, morcelé, déjà mort mais encore vivant, le corps se fragmente pour former des tapisseries, des robes, des manteaux, de chatoyants indices à rassembler pour un jour arriver à se porter entière. Or, le ratage est patent. Tout est à recommencer.

    j'aurais pu rompre ces lignesbraver mon règne pour me lover
    dans mes chairs étrangères
    prendre place
    m'aligner en mon centre

    pourtant morceau par morceau je me suis étendue
    à côté des autres sur la corde à linge portant
    sexes tombés puis épinglés

    En savoir plus [+]
  • Un jardin grouillant dans la ville. S'y agite une communauté rompue, blessée, mais qui n'a pas perdu le goût de jouer. Au milieu de cette foule, une femme tente de dénouer le langage de son deuil. Les accidents de la mémoire sont partout… Avec une langue sensuelle, tendre, attentive aux orages comme aux effloraisons, l'auteure propose un recueil étonnant de candeur et de vivacité.
    Le paysage envoie une prière violente. La nuit se penche. Des feuilles mouillées se plaquent sur nos corps. On dirait l'annonce de sacrifices humains. On craint d'être les prochains. On a déjà eu notre tour. C'est une cruauté pieds nus sur roches pointues. Nous camouflons nos bégaiements. Anges apeurés cloués au sol. Nos chairs s'enfuient. L'horizon agite un drapeau blanc.

    En savoir plus [+]
  • La société famélique, saturée d'individualisme, est le lieu initial du recueil. Au fil des pages, la poète joue des coudes et du langage pour s'inventer une posture d'où il serait possible de prendre la parole – une parole libérée de la toute-puissance du « je » tout autant que de l'utopie en banqueroute du « nous ». C'est ainsi que se creuse peu à peu un espace, point de rencontre possible avec le lecteur. Presquailleurs.

    En savoir plus [+]