Olivier
Marchand

Notice biographique


Poète, Olivier Marchand a complété son cours primaire auprès des Sœurs de la Providence du Jardin de l'Enfance, coin Berri et Roy à Montréal, et a poursuivi ses études chez les Frères des Écoles chrétiennes du Mont-Saint-Louis, rue Sherbrooke près de Saint-Denis, de 1940 à 1947. Il a ensuite passé plusieurs années à explorer l'écriture journalistique, tout en suivant quelques cours, notamment à l'Université de Montréal où s'est établi entre lui et Gaston Miron une solide amitié. Il écrit à propos de son ami : « je ne pouvais prévoir, à l'époque, toute la dimension mais dont j'admirais la fougue issue d'un puissant feu intérieur ». Il devient ensuite traducteur et rédacteur de dépêches à l'agence de nouvelles La Presse Canadienne. C'est à ce moment, en 1953, que paraît le mythique recueil Deux Sangs, expression de la démarche existentielle le liant à Gaston Miron. Deux Sangs donne le coup d'envoi des éditions de l'Hexagone, où Olivier Marchand réunit toute sa production en 1971, dans Par détresse et tendresse. En parallèle, il pratique le scoutisme, participe au mouvement de loisirs « Ordre de Bon Temps » et libère son énergie de fringant Québécois dans le camping, le cyclisme et le ski de randonnée.